Une nouvelle dynamique pour la sécurité routière au Cameroun

Le Chef de l’Etat a nommé de nouveaux Secrétaires Géneraux au sein de deux importantes administrations en charge de la sécurité routière au Cameroun.

Le volet de la prise en charge des accidentés vas connaitre des mutations à travers la nomination du Pr Ndjock Luis-Marie. En sa qualité de Directeur de l’Hopital Laquintinie, le Pr Ndjock a contribué à la mise en place d’un système de collette des données de la sécurité routière.

Il va certainement participer de manière déterminante à la restructuration du SAMU et à la relance du Comité national de suivi des accidentés de la voie publique.

Le Ministère des transports en charge de la coordination et la mise en œuvre de la politique de la sécurité routière reçoit Mveimani Sombo Amba qui remplace le Magistrat Soh Jean-Pierre qui aura passé plus de 17 ans à ce poste.

Il trouve plusieurs dossiers de la sécurité routière en souffrance à savoir, la création attendu de l’office de sécurité routière depuis 2008, la ratification de la Charte Africaine de la sécurité routière, la ratification des conventions internationales des Nations Unies sur la circulation.

Le défi majeur sera d’accompagner le jeune Ministre des transports Ngalle Bibehe à atteindre les Objectifs de Développement durable visant à réduire de moitié les tués et blessés sur les route du Cameroun avant l’année 2030.

Scroll to top