Le transport routier au Cameroun : Recueil et textes

Cette rubrique du site présente un recueil de textes régissant la pratique du transport routier au Cameroun.  Les articles publiés traitent essentiellement des thèmes sur la :

  • Réglementation sur la protection du patrimoine routier national
  • Réglementation sur les conditions d’exploitation des véhicules routiers à titre onéreux
  • Réglementation sur les pièces administratives des transports routiers
  • Réglementation sur le transport routier des marchandises dangereuses
  • Réglementation sur la circulation et la sécurité routières

C’est le résultat d’une collaboration étroite entre le Groupe Logistique Conseil et l’organisation SECUROUTE , fortement engagée dans la prévention et la sécurité routière.

Environnment des transports routiers au Cameroun

Après avoir entretenu depuis bien longtemps le manque de documentation, et d’information sur l’exercice de la profession de transport routier, le développement croissant de se secteur au Cameroun, l’anarchie instaurée par les transporteurs, les auxiliaires de transport et le laissé allez des uns et des autres ont profondément détériorés l’image du transport routier.

Les problèmes subis par les chargeurs et les voyageurs se sont accumulés au fil des ans. On a longtemps observé le désordre dans les gares routières, la création anarchique et informelle des professions auxiliaires au transport routier, le peu de contrôle des compagnies de transport routier, qui ne sont pas restés sans conséquences sur les usagers : nombres de dommages et accidents croissants… Bien sûr, des efforts ont été faits par l’administration de tutelle. Mais les moyens pour les accompagner et garantir le succès de leur application sont restés vains. Quel résultat attendrez vous par exemple lorsqu’on publie un décret sur le transport et que nulle part on ne puisse s’octroyer une documentation là-dessus ?

Les syndicats de leurs cotés, s’appuyant sur le fait de mieux maîtriser le secteur du transport routier, se sont vue octroyer des pouvoirs démesurés, poussant ainsi certain à s’écarter de leurs responsabilités principales et à ne s’intéresser qu’aux affaires juteuses. En résultat, une floraison et une guerre des syndicats, une fois de plus au détriment des usagers, chargeurs et voyageurs.

Animée par une volonté de changement, et soutenu par de nombreuses organisations et professionnels indépendants, le gouvernement camerounais a décidé d’apporter toute la clarté nécessaire sur l’ensemble des problèmes qui ont longtemps minés le secteur du transport routier.

Scroll to top