Types de transport routier et marchandises

  Types de  transport
Chaîne de transport Ensemble des moyens de transport utilisés successivement pour l’acheminement de personnes et/ou de marchandises.
Transport accompagné Transport d’un ensemble routier complet par un autre mode de transport (par exemple: ferry ou train) accompagné de son conducteur (dans ou en dehors de son camion).
Transport combiné Le transport combiné est défini comme un transport intermodal dont les parcours principaux, s’effectuent par rail, voies navigables ou mer et dont les parcours initiaux et / ou terminaux se font par route. On a donc recours à plusieurs modes de transport entre un lieu d’origine et la destination finale, mais selon des régimes juridiques différents, par exemple le pré acheminement de marchandises par camion suivi du transport principal par train. Aucune rupture de charge n’intervient dans la chaîne de transport car le contenant (conteneur, caisse mobile, citerne…) Est transbordé d’un mode de transport à l’autre
Dans le cas particulier de l’association de la route et du rail on emploie souvent le terme de transport combiné ou « ferroutage ». (voir transport mixte empilé)
Transport conventionnel Le transport routier est conventionnel quand il est effectué dans des conditions de poids et de dimensions de manière conforme aux prescriptions du Code de la Route. On peut aussi définir le transport conventionnel comme étant constitué des marchandises conventionnelles (qui ne sont pas transportées ni en vrac, ni en conteneurs, ni en charges roulantes (ro-ro)).
Transport exceptionnel Transport de marchandises, ou une circulation de véhicules, présentant un caractère exceptionnel en raison de ses dimensions ou de sa masse, lesquelles dépassent ou ne respectent pas les limites réglementaires du code de la route.
Un transport exceptionnel ne peut circuler sur les voies ouvertes à la circulation publique que sous couvert d’une autorisation préalable dite de “transport exceptionnel”. La nature de l’autorisation est en fonction des caractéristiques du transport exceptionnel, de la charge transportée et/ou du trajet à effectuer.
Transport homogène Les transports sont “homogènes” lorsque tous les transporteurs pour une même opération, sont soumis à un même régime juridique (même titre de transport). Exemple : déplacement de marchandises réalisé par plusieurs transporteurs routiers, sous le même document de transport (lettre de voiture).
Transport intermodal Acheminement d’une marchandise utilisant deux modes de transport ou plus mais dans la même unité de chargement (ex : conteneur) ou le même véhicule routier, et sans transbordement des marchandises (pas de rupture de charge = pas d’empotage ni dépotage) entre un lieu d’origine et la destination finale.
Transport mixte Acheminement de personnes et d’animaux et/ou de marchandises dans le même véhicule de transport. Le transport mixte a pour vocation de relier les zones rurales aux pôles urbains.
Transport mixte empilé Les transports sont “mixtes superposés” lorsque un moyen de transport est chargé sur un autre moyen de transport (ex : Merroutage = camion chargé dans un navire, ferroutage = camion chargé dans un wagon).
Transport multimodal Acheminement de marchandises par au moins deux modes de transport différents entre un lieu d’origine et la destination finale, mais avec des étapes de transbordement des marchandises (chargement, déchargement, empotage, dépotage…)
Transport non accompagné Transport de véhicules routiers ou de parties de véhicules par un autre mode de transport (par exemple, par ferry ou par train) sans présence du conducteur.
Transport pour compte d’autrui Transport réalisé, pour un chargeur, par un artisan ou une entreprise, dont l’activité principale ou secondaire est le transport de marchandises.
Transport pour compte propre Transport réalisé, pour soi-même, par une entreprise qui, bien que n’appartenant pas au secteur des transports, dispose d’un parc de véhicules
Transport unimodal Acheminement de marchandises par un seul mode de transport entre un lieu d’origine et la destination finale.
  Types de marchandises
Marchandise Tout ce qui fait l’objet d’un trafic autre que le trafic « passagers », à savoir : fret, bagages excédentaires, courrier.
Marchandise exceptionnelle Marchandises « hors gabarit » ne pouvant être chargée dans des unités de chargement ordinaires (ex : conteneur). Masse indivisible qui se caractérise par des dimensions et une masse qui dépassent ou ne respectent pas les limites réglementaires du code de la route.
Marchandise sèche Marchandises sèches (céréales, charbon, acier,…) Par opposition aux marchandises liquides.
Marchandises conditionnées Produit fragiles et de valeur qui requièrent un emballage : on parle aussi de marchandises diverses ou générales.
Marchandises conventionnelles Ensemble des marchandises transportées à nu ou avec des emballages légers, sans conditionnement particulier autre que des emballages ponctuels. Le conventionnel fait toujours l’objet d’un chargement vertical. Quatre grandes familles de produits constituent la part prépondérante des travaux conventionnels. Il s’agit des produits métallurgiques, (coïls, tubes, fer, fil de fer, tôles etc..) Des produits alimentaires (farine, sucre, riz, fruits et légumes, produits sous froid…) Des produits forestiers (bois en grumes, bois sciés, pâte à papier, bobines de papier) et enfin des produits finis. Dans cette dernière catégorie, on range essentiellement les colis lourds et “”les projets industriels”” (ventes d’usines clé en mains par exemple).
Marchandises dangereuses Matières susceptibles, de par leur nature, de mettre en danger la sécurité des personnes et des biens et/ou de nuire à l’environnement lors du transport. Elles font l’objet de réglementations internationales et nationales et spécifiques.
Marchandises en vrac Marchandises non emballées et ne comportant pas d’éléments individualisables. On distingue du vrac solide (ex : le blé) du vrac liquide (ex : l’essence) et du vrac gaz (ex : gaz).
Marchandises générales / diverses Généralement produits finis ou semi-finis, voitures neuves, pièces détachées, marchandises périssables, etc., habituellement transportés sous emballages, par opposition aux marchandises en vrac.
Marchandises pondéreuses Marchandises de masse volumique élevée et de faible valeur dont le prix de vente est fortement grevé par le coût du transport, par exemple les minerais.
Scroll to top